Auteur : Helen Fielding 
Titre : Le journal de Bridget Jones 
Titre orignal : Briget Jones’s Diary 
Editeur : J’ai lu 
Pages : 342 pages  

 

Résumé : « Bon Dieu, pourquoi suis-je aussi moche ? Dire que je me suis persuadée que je me gardais tout mon week-end pour travailler alors que j’étais simplement en faction devant le téléphone à attendre que Daniel m’appelle. Atroce ! Pourquoi n’a-t-il pas appelé ? Qu’est-ce qui cloche chez moi ? »
Bridget a presque trente ans et n’est toujours pas mariée. Entre une mère égoïste et des amis plus ou moins en couple, elle cherche le prince charmant qui changera sa vie, son regard sur elle-même et sur le monde. Comment s’y prendre avec les hommes ? Par où commencer ? Avec un humour décapant, Helen Fielding trace le portrait d’une génération de femmes socialement responsables, financièrement autonomes, mais affectivement… frustrées ! Une comédie sentimentale, ironique et tendre.


Mon avis : J’avais essayé de lire ce livre, il y a 3 ou 4 ans je pense, et j’ai refermé aussi vite les pages. Pourquoi ? Parce que je trouvé ce livre un peu mal écrit : les phrases qui commençaient directement au verbe, certaines phrases un peu crues à mon goût, les petites phrases en italique qui commentent le poids, les cigarettes, l’alcool… Bref, ce livre ne m’a pas plu tant que cela à ses premières pages. La question maintenant est : pourquoi avoir repris la lecture de ce livre ? Dans ma petite bibliothèque, il édite des infos sur les livres et les lecteurs et les bibliothécaires donnent leur avis sur les livres lus. Et quelqu’un parlait justement de ce livre et il ne fallait absolument pas manqué cette lecture, je me suis dite qu’il fallait que je réessaye une seconde fois. Et triste nouvelle, j’en suis toujours à la même conclusion : c’est déprimant comme livre ! Pourtant, cette fois-ci je l’ai lu dans son entièreté. Mais cela reste le même. Peut-être ce livre vous a-t-il plu ? En tout cas, pour moi, je ne lirai pas le second…

 

 

 

Retour à l'accueil