Auteur : Stephen King
Titre : Tout est fatal
Titre original : Everything’s Eventual

 

Editeur : Albin Michel
Pages : 523 pages

Résumé : Ca vous dirait de vivre votre propre autopsie ? De rencontrer le Diable ? De vous suicider de désespoir dans plaines enneigées du Minnesota ? De fuir la police en compagnie de Dallinger ? De devenir assassin via Internet ou de trouver la petite pièce porte-bonheur qui vous fera décrocher le jackpot ?  Alors laissez-vous guider par Stephen King.


Mon avis : Depuis le temps que vous voyez l’image sur lequel, ça y est, j’ai fini le livre… J’avoue aussi que j’en ai lu quelques-uns sur le côté aussi et que j’ai traîné pas mal afin de terminer celui-ci. Stephen King nous propose ici une douzaine de petits et moyennes nouvelles. Où il vous propose aussi des histoires inspirées de faits qu’il aurait rencontré dans la vie. Ses histoires sont souvent dans la Maine (comme beaucoup de ses livres d’ailleurs). Il y a des histoires que j’ai bien aimé et d’autres moins. Mais je trouve qu’il est moins « barbare » dans les histoires qu’il nous présente ici que dans les précédents livres que j’ai lu… Mais on m’avait prévenue que Stephen King avait changé d’écriture au fur et à mesure des années… Néanmoins, ce fut une chouette lecture, certes longue mais assez agréable.

Retour à l'accueil