Auteur : Laurence Tardieu
Titre : Puisque rien ne dure
Editions : Stock
Pages : 127 pages

Challenge 2007

Résumé : « Je meurs voilà ce qu’elle m’écrit Vincent je meurs viens me voir viens me revoir une dernière fois que je te voie que je te touche que j’entende viens me revoir Vincent je meurs. Et au bas de la feuille, en tout petit, presque illisible, son prénom Geneviève, tracé lui aussi au crayon à papier, comme le reste de la lettre, de la même écriture tremblante, défaillante, si ce n’avait pas été ces mots-là on aurait pu croire à l’écriture d’un enfant, on aurait pu sourire, froisser la feuille, la jeter à la poubelle et l’oublier ; mais non, ce n’est pas un enfant, c’est Geneviève qui meurt. »

Mon avis : Voici un petit roman bouleversant. Il nous rapport l’histoire d’un couple dont la fille a disparu sur le chemin de l’école à 500 mètres. La tragédie nous est raconté comme un journal intime. On démarre de l’année 2005 mais on fait un petit saut dans le temps pour comprendre le déchirement des deux personnes. On suivra leur malheur jusqu’au décès de Geneviève. Un roman qui se lit très vite et qui en vaut vraiment la peine car il est magnifique… N’hésitez surtout pas !

A lire les critiques d'Elfe et d'Anjelica
Retour à l'accueil