Auteur : Amadou Kourouma

Titre : Allah n'est pas obligé

Editions : Seuil (Points, 940)

Pages : 221 pages

 

4ème de couverture :

Kalachnikov en bandoulière, Birahima tue des gens pour gagner sa vie. Pas plus haut que le stick d'un officier, cet enfant soldat du Liberia raconte. L'errance, la guerre, les pillages, les massacres, les copains qui tombent sous les balles... Témoin lucide et fatal, il nous offre l'image terrifiante d'une Afrique qui sacrifie ses enfants.

 

Mon avis :

En reprenant ma participation au "BlogoClub", je ne savais pas du tout à quoi m'attendre car je n'avais pas fait de proposition. J'ai donc suivi la majorité et ce fût une belle découverte. Bon d'accord, il y a un ou deux petits trucs qui m'ont un peu ennuyé mais dans l'ensemble, cela a été.

 

Un roman africain sur les enfants-soldats en guerre tribale. C'est un sujet qui n'est pas une mince affaire. J'avoue que j'ai eu du mal à cause d'une injustice envers ces enfants qui sont la principale cible des trafiquants : "Si tu veux survivre, tu dois faire partie des enfants-soldats !".

 

On a aussi envie que le roman aille plus vite, afin q'il retrouve sa tante qu'il ne subisse plus toutes ses horreurs !

 

Dans les petites choses qui m'ont un peu ennuyée, ce sont les expressions en fin de phrases qui pour leur traduction sont un peu grossière ! Pour moi, à la limite cela n'apporte pas grand chose. Autre petite chose, ce sont les références des dictionnaires lors des traductions ou explications des mots. Certaines, je l'avoue sont intéressantes mais cela n'était pas nécessaire à l'histoire.

 

J'avoue que dans l'ensemble ce fût une bonne lecture, moi qui n'ai pas encore eu l'occasion de lire un roman africain.

 

Ce livre a été lu dans le cadre de ma participation au "BlogoClub"blogoclub.jpg

Retour à l'accueil