Auteur : Virginie Despentes
Titre : Apocalypse bébé

Editions : Grasset
Pages : 342 pages

 

4ème de couverture :

Valentine disparue... Qui la cherche vraiment ? Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l'adolescente égarée... Les différents personnages se croisent sans forcément se rencontrer, et finissent par composer, sur un ton tendre et puissant, le portrait d'une époque.

 

Mon avis :

Voilà bien un problème que j'ai ici. Comment le dire sans vexer personne ? Je n'ai pas du tout aimé ce roman. Pourquoi ? A première vue par le styletrès directe de l'auteure qui ne va pas par 4 chemins. J'ai même parfois trouver que cela était assez grossier, voire "cru" pour certains passages ! Moi qui lit assez vite (enfin moins qu'avant quand même), j'ai vraiment trainé la patte pour en terminer la lecture (j'ai même râté l'occasion de participer au match avec Houellebecq)

 

C'était ma première expérience avec cette auteure et je me demande si ses autres livres sont dans le même style  ou non ? Quelqu'un peut me dire ?? Une expérience assez décevante donc !

 

Je tiens à remercier Rémi de PriceMinister et les Editions Grasset pour l'envoi de ce livre

 

(Et encore mille excuses pour le retard de lecture de ce livre !)

 

 

Retour à l'accueil