Auteur : Michel Canesi & Jamil Rahmani
Titre : La douleur du fantôme
Editions : Phébus
Pages : 307 pages

4ème de couverture :
Un célèbre avocat retrouvé noyé sur une plage de Biarritz, un message cryptique : "Une dame enveloppée dans le soleil...dragon rouge...son enfant fut enlevé et conduite...la guerre dans le ciel..." Il n'en faut pas plus à la jeune Charlotte de Montbrun, qui a croisé l'avocat et sa nièce, Hélène Weinstein, première danseuse de l'opéra de Paris, pour affronter le mystère. Un mystère qui va s'épaississant lorsqu'un magicien, Manuel Gomes, avale en direct à la télévision un calice bouillonant d'azote liquide, et qu'une flèche, itrée du plafond de l'Opéra Garnier, blesse la première danseuse en pleine représentaion du Lac des cignes !

Cascade d'évènements insolites, assassinats étranges superbement mis en scène, tous les ingrédients sont réunis dans ce thriller à l'esprit décalé, où notre héroïne, fascinée par le net, tourmentée par l'incompréhensible disparition de sa mère, mène l'enquête avec obstination, sans se méfier assez des pièges de la Toile...

Mon avis :
Cela faisait longtemps que je n'avais plus lu un livre aussi rapidement. C'est vous dire que j'ai beaucoup apprécié la lecture.

Quand j'ai reçu le livre, je me demandais encore pour quel livre je m'étais inscrite. Et puis au fûr et à mesure, on accroche à l'histoire, à l'intrigue, aux personnages.

Il y a d'abord Charlotte, qui se retrouve malgré elle au milieu d'une série de meurtre, enfin témoin ! Elle qui fait des études de médecine et qui par dessus tout, est accrochée à Internet ainsi qu'à un certain Roland dont elle ne connait rien de lui !

Son papa qui ne veut plus entendre parler de sa femme qui a disparue en le laissant seule avec Charlotte. Un tantinet vieux jeux, adore sa fille et lui montre qu'il y a beaucoup de chose à voire en dehors d'Internet !

Et puis, il y aura Hélène qui deviendra une très bonne amie de Charlotte depuis la mort de son oncle.

Enfin bref, une histoire bien écrite qui vous transporte de la première à la dernière page et dont la fin a été totalement inattendue (enfin pour moi ! )

Un grand merci Katya et Guillaume (de Babelio) ainsi que les
Editions Phébus pour l'envoi de ce livre.

ico_critique.jpg

Retour à l'accueil